Dossier pédagogique

Fidelio / David Bobée

Rédaction : Cora Joris

Fidelio

Introduction

Solistes

Stanislas de Barbeyrac – Florestan
Sinéad Campbell-Wallace – Leonore
Christian Immler – Rocco
Sebastian Holecek – Don Pizzaro
Anas Séguin – Don Fernando
Hélène Carpentier – Marzelline
Patrick Grahl – Jacquino

Ensembles

accentus
Insula orchestra

Direction

Laurence Equilbey

Mise en scène et scénographie

David Bobée

 

Nicolas Girard-Michelotti, assistant mise en scène
Léa Jézéquel, assistante scénographie
Stéphane Babi Aubert, création lumière
Wojtek Doroszuk, création vidéo

Pour sa nouvelle création scénique, Insula orchestra renouvelle sa collaboration avec David Bobée, après le succès de La Nonne sanglante en 2018. Cette fois, ils livrent leur vision de l’unique opéra de Beethoven : Fidelio. Dans cette ode à la justice et à la liberté, la courageuse Leonore, travestie en homme, tente de libérer de prison son époux, emprisonné arbitrairement à des fins politiques, ici interprété pour la première fois par le vaillant Stanislas de Barbeyrac.

Fidelio

Fidelio

Julien Benhamou

Beethoven en dix points

Portrait de Beethoven

Joseph Karl Stieler - Wikimedia commons

1. Ludwig van Beethoven est un compositeur allemand de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle.

2. Il est né en Allemagne mais a vécu à Vienne, en Autriche, presque toute sa vie.

3. Il commence sa carrière comme virtuose du piano avant de se consacrer à la composition.

4. Avec Wolfgang Amadeus Mozart et Joseph Haydn, il représente le style musical viennois.

5. Il fait partie des derniers compositeurs de la période classique mais on le considère aussi comme l’un des premiers compositeurs romantiques.

Der Hohe Markt in Wien

Der Hohe Markt in Wien

Raimund von Stillfried - Wikimedia Commons

6. Il souffre de problèmes d’audition et devient sourd à l’âge de 27 ans.

7. Dans la plupart de ses œuvres, son style musical est tourmenté et dramatique.

8. Il compose neuf symphonies, dans lesquelles il agrandit l’orchestre et développe une puissance musicale qui inspire et impressionne tous les compositeurs du XIXe siècle.

9. Il compose également de nombreuses pièces pour piano, des œuvres de musique de chambre, des concertos et des œuvres vocales. Il compose un seul opéra.

10. Il est l’un des compositeurs les plus joués aujourd’hui, et certaines de ses œuvres sont très connues, comme la Symphonie n° 5, ou encore la Symphonie n° 9 et son hymne à la joie dans le dernier mouvement.

Petite histoire de l'opéra

A night at the opera

A night at the opera

Carl Kahler - Artvee

L’opéra est un genre musical qui regroupe un orchestre, des chanteurs solistes et un choeur.

L’opéra est un genre musical qui regroupe un orchestre, des chanteurs solistes et un choeur. Il s’agit d’une oeuvre musicale et théâtrale, avec un livret qui met en scène des personnages, incarnés par des chanteurs solistes.

L’opéra est né en Italie, à la toute fin du XVIe siècle. Le premier opéra est Dafne, du compositeur italien Jacopo Peri, en 1598. Le genre se développe, notamment grâce au compositeur Claudio Monteverdi, et le chant prend de plus en plus de place : les airs se font plus virtuoses, et alternent avec les récitatifs. Les livrets opposent des éléments tragiques à des éléments comiques, avec la présence de la magie et du merveilleux dans l’histoire.

En France, le compositeur Jean-Baptiste Lully crée un style d’opéra français avec la tragédie lyrique. Les sujets tournent alors autour de la mythologie.

Au XVIIIe siècle, l’opéra se développe aussi en Allemagne notamment avec Wolfgang Amadeus Mozart et le genre du Singspiel. À cette époque, on distingue deux grandes catégories d’opéra : l’opéra seria, au caractère sérieux et noble, et l’opéra buffa, au style plus léger et aux sujets comiques.

Au XIXe siècle, les opéras prennent une dimension plus grande, avec un élargissement de l’orchestre. On peut citer comme exemple Carl Maria von Weber, Gioachino Rossini, Giuseppe Verdi, Charles Gounod, Jules Massenet…

Les sujets correspondent à l’idéal romantique de l’époque : le merveilleux et l’amour sont toujours présents, le héros torturé est au centre de l’intrigue, et la musique se fait plus expressive et grandiose.

Lady with Opera Glasses

Lady with Opera Glasses

Cyprián Majerník - Artvee

Le compositeur allemand Richard Wagner repousse les limites de l’opéra : il rassemble un orchestre de plus de cent musiciens et des chanteurs aux voix plus puissantes, pour des opéras qui durent plusieurs heures. Il compose notamment l’Anneau du Nibelung, un ensemble de quatre opéras inspirés de la mythologie germanique et nordique, dont la durée totale est de quinze heures environ.

Au XXe et au XXIe siècle, les compositeurs cherchent à développer le genre de l’opéra d’une autre manière, en rupture avec Wagner. Ils développent d’autres langages musicaux, et choisissent des sujets plus réalistes pour leur livret.

Comme dans une pièce de théâtre, un opéra se structure en plusieurs actes. L’opéra commence toujours par une ouverture instrumentale, juste avant l’Acte I, dans laquelle seul l’orchestre fait entendre les mélodies principales de l’oeuvre et donne le ton général (léger, dramatique…).

Les voix des solistes sont différentes selon les personnages. Les voix principales de l’opéra sont les suivantes : soprano (voix de femme aigue), ténor (voix d’homme moyenne), basse (voix d’homme grave). Traditionnellement, la voix de soprano incarne l’héroïne amoureuse, la voix de ténor le héros amoureux et la voix de basse le méchant ou le sage.

Beethoven et l'opéra

Fidelio

Fidelio

Moritz von Schwind - gallica.bnf.fr

Fidelio est l’unique opéra de Ludwig van Beethoven. En effet, le compositeur se consacre plutôt au genre symphonique : avec ses neuf symphonies, ou encore avec ses ouvertures Egmont ou Coriolan, il explore des voies nouvelles et marque un tournant dans l’histoire de la musique. Il agrandit l’orchestre, réinvente les formes musicales et développe une puissance expressive jamais atteinte auparavant. Beethoven compose également beaucoup pour le piano, en suivant les évolutions de facture de l’instrument, ainsi que pour des ensembles de musique de chambre.

L’histoire de son opéra Fidelio est pleine de rebondissements :

En 1803, alors qu’il compose des œuvres de grande ampleur, dans un style qu’on définit aujourd’hui comme « héroïque » (en référence à sa Symphonie n° 3 dite « Eroica »), Ludwig van Beethoven reçoit la commande d’un opéra : Joseph von Sonnleithner, alors directeur du Theater an der Wien (Théâtre de Vienne en Autriche), traduit en allemand le livret français Léonore ou L’Amour conjugal de Jean-Nicolas Bouilly et propose à Beethoven de le mettre en musique.

Le compositeur travaille à son opéra pendant deux ans, et le 20 novembre 1805, Leonore est créé. Cependant, les musiciens autant que le public réservent un accueil froid à l’œuvre, et la première est un fiasco.

Beethoven retravaille alors son opéra : il supprime un acte et remanie sa partition. L’année suivante, en 1806, la deuxième version de Leonore rencontre un réel succès. Mais Beethoven se dispute avec le directeur du Theater an der Wien, et les représentations de Leonore sont supprimées.

Huit ans plus tard, Beethoven reprend une nouvelle fois son œuvre et y apporte de nouveaux changements : l’opéra change de nom et s’appelle désormais Fidelio. L’œuvre telle qu’on la connaît et telle qu’on la joue aujourd’hui est créée le 23 mai 1814 et rencontre un véritable succès.

Fidelio

Nom

Fidelio ou L’Amour conjugal op. 72

Identité

Singspiel

Inventeurs

Ludwig van Beethoven (musique) sur un livret traduit en allemand par Joseph von Sonnleithner d’après Léonore ou L’ Amour conjugal de Jean-Nicolas Bouilly

Date de naissance

20 novembre 1805 (première version) ; 29 mars 1806 (deuxième version) ; 23 mai 1814 (troisième version).

Lieu de naissance

Theater an der Wien (Vienne, Autriche)

Langue

Allemand

Durée

2 heures environ

Structure

Ouverture et 2 actes

Effectif

2 flûtes – 2 hautbois – 2 clarinettes – 2 bassons – 1 contrebasson – 4 cors – 2 trompettes – 2 trombones – timbales – cordes – solistes – chœur

Personnages principaux

Florestan : prisonnier (ténor)
Léonore : femme de Florestan, se déguise en homme
et se fait appeler Fidelio (soprano)
Rocco : maître geôlier (basse)
Marcelline : fille de Rocco (soprano)
Jaquino : portier (ténor)
Don Pizarro : gouverneur de la prison (basse)
Don Fernando : ministre (basse)

L’argument

L’histoire se déroule en Espagne, au XVIIIème siècle. Florestan est emprisonné injustement pour avoir dénoncé les agissements frauduleux du gouverneur, Don Pizarro. Mais Léonore, sa femme, cherche à le faire évader : elle se déguise en jeune homme, se fait appeler Fidelio et se fait engager par Rocco dans la prison où est enfermé Florestan. La fille de Rocco, Marcelline, tombe amoureuse de Fidelio, au grand désespoir de Jaquino qui voudrait l’épouser. Don Pizzaro s’apprête à exécuter Florestan, mais Rocco et Fidelio parviennent à le protéger jusqu’à l’arrivée du ministre, Don Fernando, qui vient libérer les prisonniers sur ordre du Roi. Le gouverneur de la prison est enfermé et Fidelio révèle son identité : Florestan et Léonore fêtent enfin leurs retrouvailles.

Le livret s’inspire de faits réels : pendant la Révolution française, une femme se serait déguisée et aurait travaillé dans une prison afin de faire libérer son mari emprisonné. Le livret français original de Jean-Nicolas Bouilly, écrit en 1798, a donné lieu à l’opéra Léonore ou L’ Amour conjugal de Pierre Gaveaux. Le texte a ensuite inspiré le compositeur italien Ferdinando Paër qui compose son opéra Leonore ossia L’amore coniugale presque en même temps que la première version de Leonore Beethoven.

Fidelio

Fidelio

Julien Benhamou

Fidelio

Fidelio

Julien Benhamou

Signes particuliers

Fidelio est un Singspiel : Beethoven fait alterner la langue chantée et la langue parlée. Il conserve également l’esprit du Singspiel, avec des passages gracieux et légers, et des personnages parfois comiques comme Jaquino et Marcelline. Les récitatifs et les airs se succèdent, ponctués par les chœurs, et l’orchestre intervient de manière subtile, par petits groupes d’instruments. Mais la dimension bourgeoise et politique du livret se ressent dans la musique, et Beethoven compose dans Fidelio des pages dramatiques, tourmentées et puissantes. Les dialogues parlés se font plus rares dans l’Acte II, et laissent la place à la menace de l’exécution de Florestan : la deuxième moitié de l’œuvre se déroule dans les souterrains, et Beethoven souligne ce changement de décor et d’ambiance. L’orchestre joue un rôle important qui dépasse de loin la simple fonction d’accompagnement des chanteurs solistes. La musique propose des contrastes de nuances et se fait menaçante puis triomphante; on retrouve ici l’écriture symphonique de Beethoven, qui pose alors les bases du genre de l’opéra allemand.

Le troisième mouvement est un scherzo, c’est-à-dire une danse légère à trois temps. Mais Beethoven s’amuse et déplace sur les temps faibles les accents naturels de la mesure à trois temps. Le déséquilibre rythmique ainsi créé alterne, tout au long du mouvement, avec un deuxième univers musical qui fait la part belle aux bois ; flûtes, hautbois, clarinettes et bassons se passent la mélodie, accompagnés tout en délicatesse par les cordes.

Fidelio est un Singspiel : Beethoven fait alterner la langue chantée et la langue parlée.

Les ouvertures

À chaque remaniement de la partition, Beethoven compose une nouvelle ouverture. La numérotation utilisée aujourd’hui n’est pas chronologique : Leonore I, jamais jouée du vivant du compositeur, a été composée en 1807. Leonore II est la première ouverture, composée pour la création de 1805. Leonore III correspond à la version de 1806. Enfin, une nouvelle ouverture est composée en 1814 pour Fidelio ; c’est celle que la plupart des orchestres interprètent aujourd’hui.

Les quatre ouvertures présentent des caractéristiques communes : la lenteur, le mystère, l’incertitude, la menace laissent place à un tempo rapide, dans un caractère tantôt léger et gracieux, tantôt pesant et dramatique, tantôt vigoureux, fougueux et victorieux. Le silence joue un véritable rôle narratif et chaque ouverture s’achève sur le triomphe final, qui annonce à la fin de l’histoire.

Music Investigation - Fidelio

La mise en espace de David Bobée

Fidelio

Fidelio

Julien Benhamou

Dieu qu’il fait sombre ici !
Ô silence effroyable !
Tout est désolé autour de moi

Pour sa mise en scène, David Bobée a décidé de retranscrire l’ambiance sombre de l’opéra dans un décor représentant la cour fermée d’une prison, avant de s’engouffrer dans des cachots souterrains. Il voit dans Fidelio un environnement contraint, un système opaque au sein duquel personne ne peut plus reconnaître ni ses ennemis, ni ses alliés. Sa mise en scène met en exergue le sentiment de restriction omniprésent dans l’opéra, avec l’enfermement de Florestan ou bien le fait que Léonore soit une femme et soit obligée de se travestir pour secourir son époux.

Fidelio

Fidelio

Julien Benhamou

Dans la trappe au milieu de la scène, on peut voir Florestan qui croupit dans un cachot souterrain, martyr d’une vérité enfermée avec lui. Les prisonniers autour de lui sont tout aussi enfermés entre les blocs de bétons et la grille à l’arrière-scène, figurant les barreaux d’une prison.

« Tout l’espace est verrouillé, contraignant. Tout est obstacle. […] Pour évoquer cet univers carcéral où tout est empêchement et chaque personnage subit des entraves physiques ou sociales, j’ai choisi des matières évoquant l’autorité moderne et l’univers carcéral, bloc de béton et métal rouillé pris dans l’éboulement d’un monde effondré. » – David Bobée.

Autres ressources associées

Contenu lié

Fidelio
14, 16, 18 mai 2022

Fidelio

Pour sa nouvelle création scénique, Insula orchestra renouvelle sa collaboration avec David Bobée, après le...
Fidelio

Fidelio

CP Bruxelles
Carte postale

Direction… Bruxelles !

Cette année nous avons présenté Fidelio, l’unique opéra de Beethoven ! Suivez-nous dans cette représentation...
Fidelio
Replay

Fidelio

En mai 2022, nous avons joué « Fidelio » à La Seine Musicale, dans une mise en...
Music investigation
Web-série

Fidelio

Thomas Baronnet est de retour sur notre chaîne Youtube, pour un nouvel épisode de Music...
LaDocumenta.eu

Bibliothèque

Retrouver les ressources associées à cette œuvre dans notre bibliothèque numérique.
fiche-ressources

Vous aimerez aussi

Dans le même thème

Der Freischütz
01 - 08 mars 2019

Der Freischütz

Âmes vendues au diable, invocation d’esprits, balles enchantées : tel est l’univers fantastique du premier...
Insula orchestra
7 Décembre 2018

Beethoven Double orchestre

Venice, a view of St. Mark's Square
24 septembre 2020

Viva Italia

Requiem Bourgeois
27 - 30 Juin 2020

Requiem Yoann Bourgeois

Vous croyez connaître le Requiem de Mozart par cœur ? Erreur ! Oubliez les versions...
Concentus Musicus Wien
25/08 & 27/08/21

Concerts at St. Georgen in Attergau (août 2021)

Magic Mozart
15 novembre 2020

Magic Mozart

Magique, la musique de Mozart ? Insula orchestra prend l’expression au pied de la lettre...
Pastoral for the Planet
26 - 27 Février 2020

Pastoral for the Planet

Attention, turbulences ! Les catastrophes terrestres sont au cœur de la première partie de ce...
Thamos
25 - 26 Juin 2018

Thamos

Mozart s’est illustré aussi bien dans la musique religieuse que profane. Il compose ses Litanies...
Nuit et Reves
27 avril 2017

Nuit et Rêves

Egmont
21 - 22 Septembre 2017

Egmont

Beethoven et Goethe : deux génies réunis autour d’Egmont, le héros libérateur des provinces des...
Lucio Silla
22 - 24 Juin 2021

Lucio Silla

Dans la passion du dictateur romain Lucio Silla pour Giunia, l’adolescent Wolfgang n’aurait-il pas retrouvé...
Insula orchestra
8-12 octobre 2016

Heureux Voyage

Il est des rencontres que l’on n’oublie pas. L’unique concerto pour violon de Beethoven est...
Nicholas Angelich
11 mars 2018

Beethoven / Angelich

Nicholas Angelich, piano
The Columns of the Parthenon
24 Janvier 2019

Dynastie Liszt

Les dynasties électives : tel pourrait être le sous-titre de ce programme consacré à Franz...
Nocturne
17 février 2018

Beethoven / Farrenc

Mass at St. Stephen’s Cathedral
23 Janvier 2020

Symphonies sacrées

Duncan Ward, direction
Symphonie 9 Beethoven
15 décembre 2020

La Neuvième de Beethoven

Ce concert enregistré en décembre 2020 est exceptionnel par le nombre de musiciens présents sur...
Entrance to Charles Bridge in Prague
8 et 9 février 2022

Mozart à Prague

Drie muzikanten

Harmoniemesse / Pastorale

[Contenu en allemand]
Beethoven - Sunwook Kim
29 & 30 septembre 2021

Beethoven / Sunwook Kim

Mozart, une journée partiuclière
23, 24, 25 juin 2022

Mozart, une journée particulière

Quand un grand musicologue américain – H. C. Robbins Landon – s’enflamme pour son compositeur favori, cela donne...
Insula orchestra
29 et 30 septembre 2022

Beethoven / Farrenc

Symphonie 9 Beethoven 2022
15 décembre 2022

Beethoven, la 9e en 2022

Il Tamerlano
February 2020

Il Tamerlano

Tragedia per musica en trois actes Antonio Vivaldi / Livret d’Agostino Piovena   [Content available...
Armida on a dragon

Rinaldo

Georg Friedrich Händel / Libretto di Giacomo Rossi [Content available in italian only]
Markos Botsaris

Serse

Georg Friedrich Händel
Lucrece Borgia

Il Giustino – Vivaldi

Antonio Vivaldi/ Libretto di Niccolò Beregan
Falstaff

Falstaff

« Commedia lirica » en 3 actes / Livret de Arrigo Boito
Parsifal

Parsifal

Concert sur instruments d’époque
Norma

Norma

Niobe and Her Daughter

Niobe, Regina di Tebe

Dramma per musica en trois actes [Contenu en allemand]
Il Giustino

Il Giustino – Legrenzi

Mélodrame en 3 actes [Contenu en allemand]
Allegory of Knowledge and the Arts in Naples

Partenope

Version réduite
Rêve d'Ossian
26 Septembre 2019

Souvenirs d’Écosse

Connaissez-vous Ossian, ce barde écossais du IIIe siècle ? Ses poèmes ont fasciné maints compositeurs...
Fidelio

Fidelio

Standing Warrior

Il Giustino RV 717

[Content available in italian only]
Coriolanus at the gates of Rome

Coriolan, ouverture en ut mineur, op. 62

Ludwig van Beethoven
7 Décembre 2018

Symphonie n° 5 en ut mineur, « Destin », op. 67

Der Freischütz

Der Freischütz

Paysage écossais

Four Beethoven’s Scottish Songs

Orchestration de Franck Krawczyk
The Ascension

Messe en ut, opus 86

Les noces de Figaro

Le Nozze di Figaro, K. 492

Midsummer's night

Oberon

Vanitas Still Life with Scull

Concerto pour piano et orchestre n° 5 en mi bémol majeur, op. 73

« Empereur »
Young Sick Bacchus

Symphonie n° 7 en la majeur, op. 92

Nature morte au violon

Triple Concerto pour violon, violoncelle, piano et orchestre, en ut majeur, op. 56

Three Guardian Angels

Symphonie n° 9 en ré mineur, op. 125

Liberty

Concerto pour piano et orchestre n° 3, en ut mineur, op. 37

Young Womar Overtaken by the Storm

Ah perfido, op. 65

Sinan the jew

Serse HWV 40

[Content available in italian only]
Palais Lobkowitz

Symphonie n° 4, en si bémol majeur, op. 60

Clärchen uit Goethe's Egmont

Egmont

Sapho se précipitant à la mer

Lucio Silla

Midsummer water lilies

Symphonie n° 6, op. 68, dite « Pastorale »

Portret van keizer Titus

La Clemenza di Tito, K. 621

The Opera House

Rodelinda et Ariodante

Lady in the garden

Die Gärtnerin aus Liebe

Beethoven

Fantaisie pour piano, chœurs et orchestre op. 80

Beethoven in the country painting

Concerto pour piano n° 2 en si bémol majeur, op. 19

Armida abducts Rinaldo

Rinaldo HWV 7

La damnation de Faust

La Damnation de Faust « Marche Hongroise »

Apollo and Aurora

Titon et l’Aurore, version de 1753 et version de 1763 ?

Homme jouant du hautbois

Oboen am Hof Max Emanuels um 1688

[Content available in german only]
Partenope

Partenope

Documents pour la préparation de l’édition destinée à la production
Bajazet et Tamerlan

Interpreti dell’epoca

Il Tamerlano (Bajazet) RV 703 – Antonio Vivaldi [Contenu en italien]
Tromba

Tromba a chiavi

La Sonnambula / Vincenzo Bellini [Content available in german only]
La Sonnambula

La Sonnambula Bellini’s orchestral sound

La Sonnambula / Vincenzo Bellini [Content available in german only]
Traviata

La Traviata Historical instruments

Giuseppe Verdi [Content available in german only]
Richard Wagner

Annotated bibliography on Wagner’s Parsifal

Parsifal – Richard Wagner [Content available in german only]
Richard Wagner

Collection of quotations on Wagner’s performance practice

Parsifal – Richard Wagner [Content available in german only]
Richard Wagner

Parsifal Historical instruments

Richard Wagner [Content available in german only]
Giuseppe Verdi

Falstaff Historical instruments

Giuseppe Verdi [Content available in german only]
Il salterio

Il Salterio

Il Giustino RV 717 – Antonio Vivaldi [Content available in italian only]
Xerxes

Serse: Back to the Future

Serse HWV 40 – Georg Friedrich Händel
Georg Friedrich Haendel

Il Rinaldo di Handel l’Orfeo del nostro secolo

Rinaldo HWV 7 – Georg Friedrich Händel
Rinaldo and Armida

Cast originale

Rinaldo HWV 7 – Georg Friedrich Händel [Content available in italian only]
Insula orchestra
2020

Neuvième symphonie de Beethoven

Insula orchestra a mené une expérience de grande envergure : à chaque mouvement de la symphonie,...
Insula orchestra
Dossier pédagogique

Beethoven – Farrenc #2

Rédaction : Cora Joris.
Mozart a Prague
Dossier pédagogique

Mozart à Prague

Rédaction : Cora Joris
Magic Mozart
Dossier pédagogique

Magic Mozart

Rédaction : Cora Joris
Der Freischütz
Dossier pédagogique

Der Freischütz

Je suis Robinson
Création collective

Je suis Robinson

300 ans après la sortie du roman d’aventures Robinson Crusoé et à l’occasion du 250e...
Beethoven - Sunwook Kim
Dossier pédagogique

Beethoven Concert d’ouverture

Rédaction : Cora Joris
Lucio Silla
Dossier pédagogique

Lucio Silla

Rédaction : Cora Joris et Muriel Prouet
Insula orchestra
Dossier pédagogique

La Neuvième Symphonie de Beethoven

Rédaction : Cora Joris. Yann Breton (Introduction)
Insula orchestra
Dossier pédagogique

Beethoven – Farrenc #1

Rédaction : Cora Joris.